Bienvenue sur l'archipel Sonicquien !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Solitaire malgré tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Foxus
Dictionnaire en Chef


Nombre de messages : 579
Île : Vous attends patiemment sur Prison Island...
Date d'inscription : 10/04/2005

MessageSujet: Solitaire malgré tout   Mer 12 Avr - 21:39

Ma première fiction sur le perso de Tails'Shadow... Si vous le voulez, bonne lecture !
Solitaire malgré tout

Chapitre 1 : Souvenirs…

Il m’arrive encore aujourd’hui, lorsque, solitaire, je suis le sentier qui mène je ne sais trop où, de penser à ma raison d’être. Je ne vois toujours pas pourquoi je suis dans ce monde, et ce que je dois y faire.
Moi, je suis un renard différent des autres. Ma couleur est noire, parsemée de rouge, dont j’ai d’ailleurs un signe étrange sur le front. J’ai deux queues, dont l’une plus courte que l’autre. J’ai aussi le don de manier l’électricité, et je réponds au nom de Tails’Shadow.
J’ai souvent combattu des gens. Je me suis rangé de tous les côtés, du plus lumineux au plus obscur. C’est pourquoi je suis neutre à présent. Eggman… C’est grâce à lui que j’ai appris l’existence de Sonic, qui était son ennemi juré. Que de bons souvenirs avec Eggman… Jusqu’à ce qu’après longtemps de loyaux services, j’ai appris qu’il voulait se débarrasser de moi, car je risquais de le gêner, lorsqu’il voudrait mettre à exécution son plan de domination du monde. J’appris alors l’existence de l’Eclipse Cannon, une arme capable de décimer la planète entière et ses habitants. J’ai décidé de la détruire par pure vengeance. Mais je n’ai finalement pas eu à me salir les mains, Sonic s’en est chargé à ma place.
Sonic… J’ai aussi voulu être dans son camp, mais je n’ai pas osé… Pourquoi ? Ca non plus je ne le sais pas…
Par la suite, j’eus en tout cas un jour à combattre une équipe de trois gars super-doués, dont je reconnus l’un d’eux : Sonic.
Je n’eus même pas le temps d’utiliser mon pouvoir, avant que Sonic me percuta de pleins fouet, dans une lueur bleue. Deux coups de queues de son ami renard et un poing de son ami de couleur rouge, le combat été déjà fini. Sonic voulut alors en finir avec moi, et je ne sais pourquoi, le renard est intervenu, bras, jambes et queues écartés, lui barrant la route. J’étais alors inconscient, mais pouvais malgré tout entendre la voix du renard. Je me souviendrai toujours de ce qu’il a dit à ce moment-là :
« Non Sonic, non ! Je t’en pris arrête ! Tu vas finir par le tuer ! »
Je n’ai pas compris ce que répondit Sonic, toujours est-il qu’il s’est arrêté. Je ne sais toujours pas comment, mais je crois que ce renard avait compris que je n’étais pas le voleur d’émeraudes que Sonic et son équipe recherchaient. La première image dont je me souvienne après, c’est celle du renard, penché au-dessus de moi, sur un lit d’hôpital. Le temps qu’il allât crier à l’infirmière en sautant de joie que j’étais réveillé, je ne sais pas pourquoi, la panique peut-être, je me suis enfui par la fenêtre. Dans l’état où j’étais, ce fut un miracle que j’ai réussi à atteindre le toit d’un immeuble voisin, où j’ai à nouveau perdu connaissance…
Lorsque je me réveillais quelques heures plus tard, il faisait nuit. Je pus observer les étoiles, formant des dessins dans le ciel. « Auxquels de ces dessins mon existence est-elle liée ? » me suis-je demandé. Je restais là, à contempler les étoiles, pendant un long moment. Une larme coula sur ma joue. « Mais ai-je d’ailleurs une existence ? »

Le lendemain, en me réveillant, je vis un ciel d’un bleu incomparable, les étoiles de la nuit ayant fait place à la beauté du ciel.
Je me levais, regardais un instant droit devant moi et partis dans cette direction. Grâce à mon électromagnétisme, je n’eus aucun mal à retomber doucement. Mobius… comment une planète au nom si féerique pouvait-elle être si cruelle ?
Je voulus savoir où était mon sauveur inconnu, pour justement le remercier de m’avoir épargné, veillé. Ce fut en vain que je l’ai cherché. Je demanda à un passant de l’aide, mais il ne put me répondre. De même un deuxième, puis un troisième… Toujours sans plus de succès. C’est alors que lorsque je me résignais à reporter mes recherches à plus tard, qu’une tornade bleue passa à quelques mètres de moi, faisant remuer mes moustaches. Surpris, les yeux grands ouverts de-même que ma bouche, je suis resté sans bouger au moins dix secondes. Une fois sortis de ma stupeur, je me mis alors à la poursuite de l’individu en question. Je l’ai retrouvé deux ou trois rues plus loin, où il s’était arrêté. Je vis avec tristesse que ce n’était point Sonic, mais rien de plus qu’un motard sur sa moto bleue. Très déçu, je fis demi-tour. Eggman fit encore un de ses discours ennuyeux à la télévision, ce que je pus voir en passant devant un magasin de vidéo. C’est alors que me vient une idée géniale : Ce renard s’était sans doute inscrit dans les fichiers de l’hôpital, en tant que celui qui m’avait emmené la veille. Je pourrais alors savoir son identité, et surtout, le trouver. Je suis allé à la médiathèque la plus proche, et j’eus ainsi pu utiliser Internet, d’où je pus sans problème pirater l’ordinateur de l’hôpital. J’avais beaucoup de connaissances en informatique, que je tenais de je ne sais qui.
« Voilà, c’est ici… » dis-je doucement, afin que personne dans la médiathèque ne m’entende. « Alors, nous sommes le 21 juin, voyons au 20 juin… Voilà… » Je descendis dans les fichiers jusqu’à voir : « Admission : inconnue. Disparition. » J’ouvris le dossier :
Admit le : 20/06/01 à : 14 h 36 état : inconscient
Nom : Inconnu
Prénom : Inconnu
Réside à : Inconnu
Sortie le : 20/06/01 : disparition
Je continuais à lire :
Accompagné par : Miles Prower
Réside à : 15 rue du…
« Que faites-vous ? » me demanda un des gérants de la médiathèque.
- Oh, rien, je regardais l’annuaire… Je me hâtais d’éteindre l’ordinateur et partis.
« Echouer si près du but… » dis-je doucement, mais avec une once de colère.
« Tout ce que je sais, c’est que je dois chercher un certain Miles Prower, 15 rue du ? rue du ? ça je n’ai pas eu le temps de le lire…
Je me renseigner alors à un passant : « Miles Prower ? , me répondit-il, mais tout le monde le connaît voyons ! Il habite le 15 rue du… »
Pendant ce temps, au 15 rue du marinier, un jeune renard arrose les fleurs de son jardin.
« 15 rue du marinier, enfin ! »
- Merci, dis-je.
« Pourrait pas être un peu plus aimable ce type ? Il est si connu que ça ce Miles Prower ? »
me demandais-je.
Me voici après environ vingt minutes de marche rue du marinier. Les numéros défilent : 2, 4, 6… « Non, c’est de l’autre côté que je dois chercher… » 5, 7, 9 ,11 ,13 ,15 !
Je vis une très jolie petite maison, avec un magnifique jardin très bien entretenue. « Hé bien, pour quelqu’un de si connu, ce M. Prower vit dans une bien modeste maison… » fis-je à moi-même pour me moquer du type qui m’avait renseigné. J’ai hésité à sonner… Et s’il téléphonait à la police en me voyant débarquer chez lui à l’improviste ? Je n’ai pas sonné, mais je suis resté à guetter sa sortie. Au bout d’un quart d’heure, un gars arriva chez lui dans une lueur bleue. « Là, pas de doute : C’est Sonic. » me suis-je dis. En effet, Sonic sonna, le renard vient lui ouvrir, il entra dans le jardin… Je fis un peu de bruit sur les feuillages de la palissade, sur laquelle j’avais grimpé. « T’as pas entendu quelque chose, Tails ? »
( « Tails ? Je croyais que son prénom était Miles… » )
- Non Sonic, je n’ai rien entendu…
- Ah ?…
Ils entrèrent… Je les suivis dans la maison grâce à la fenêtre, et ne pouvais pas comprendre ce qu’ils disaient.
Le renard ouvrit alors la fenêtre. J’ai pus entendre des voies, mais ne comprenais que quelques mots… « …savoir… »
- …aller… chercher…
- … Eggman…
Il avait dit Eggman ?! Il fallait que j’entende mieux. Je me suis alors penché un peu, un peu plus, un peu plus, encore un peu plus… Et je suis tombé, la tête sur une barre en fer. « Non, pas ça ! » fis-je assez doucement. Je tentai de la rattraper, mais trop tard : la barre tomba sur une autre, juste à côté, en faisant un vacarme pas possible. « C’était quoi ? » firent alors les deux dans la maison. Sonic sortit en un instant de la maison, suivis de près de Miles :
« Toi ? »
- Moi…
- Lui ?
- Lui !
Alors là, j’ai senti ma dernière heure arriver, mais non : Miles me dit simplement avec le sourire : « Hé bien entre ! »
J’eus alors un recul tout en le regardant droit dans les yeux, j’étais tellement surpris qu’il m’invite chez lui, alors qu’il ne connaissait rien de moi. Je lui répondis simplement :
« Euh… Merci, monsieur…euh, monsieur ? » ( Je savais évidemment son nom, mais j’ai préféré le cacher. )
- Monsieur Miles Prower. Il me refit un sourire : « Mais tout le monde m’appelle Tails. »
- Ah c’est donc pour ça que…
- Que quoi ? fit Miles.
- Euh j’ai dis quelque chose ?
- Oui, tu as dis que c’était pour ça que ?
- Ah euh, non pardon euh, je… je réfléchissais à voie haute.
Sonic et Miles se regardèrent bizarrement. Visiblement, ils ne se connaissaient pas depuis la veille ! Je me suis alors souvenu que ce renard possédait deux queues comme moi, qu’il avait utilisées comme arme lors de notre combat la veille.
« Et tu t’appelles ? » me demanda Sonic.
« Ah euh, oui pardon, euh… mon nom est Tails’Shadow. »

Chapitre 2 : Sonic et Miles

« Et si on rentrait à présent ? » dit Miles.
Je suivis Sonic et Miles rentrant à l’intérieur, la tête baissée.
Je pus remarquer que c’était meublé de façon très moderne. La peinture était blanche, et l’intérieur était plus grand que je ne l’imaginais. Nous allâmes dans la salle à manger.
Miles me demanda : « Désires-tu boire quelque chose ? »
- Non merci, je n’ai pas faim. Fis-je bêtement.
Sonic et Miles se regardèrent avec le même air étrange.
« Est-ce que tout va bien ? » me demanda Miles.
- Heu… Oui, très bien, merci, excusez-moi, j’étais un peu dans mes pensées.
- On avait remarqué… dit Sonic.
- Hm… Excusez-moi…
Il y eut un silence.
« Euh Tails, pourrais-je te poser une question ? »
- Vas-y, dis.
J’ai soudain changé d’avis, et demanda : « Pourquoi as-tu deux queues ? »
- Pour la même raison que toi sans doute.
Je n’ai pas réagis de suite, j’étais déjà repartis dans mes pensées.
Miles haussât alors les épaules, et Sonic joignit ses mains sur la table.
Sonic me demanda : « Et où habites-tu ? »
Je répondis après quelques secondes d’hésitation :
« Hé bien, en fait pour tout vous dire je n’ai pas de chez-moi en particulier. Avant j’habitais chez Egg… » J’ai serré les dents.
- Chez Eggman ?
- Euh oui, mais c’est du passé maintenant.
- Nous n’allons pas te juger, tu sais… dit alors Miles, ce qui me rassura un peu.
- As-tu de la famille ? demanda alors Sonic.
- Non, je n’en ai aucune.
- Et tu as quel âge ? Tails a sept ans, moi treize.
- J’ai quatorze ans.
La conversation resta tendue de mon côté jusqu’à la fin. C’est au moment de partir que j’eus enfin le courage de demander à Miles : « Tails, pourquoi m’as-tu sauvé hier ? »
Il me répondit avec le sourire: « Pourquoi ne l’aurais pas fais ? »
« Rusé pour un gamin de sept ans…, me suis-je dis, il l’a fait exprès pour me mettre encore plus mal à l’aise ou quoi ?! ».
« Repasse quand tu veux, ajouta-t-il, ma porte te sera toujours ouverte ! »
J’ai baissé la tête, et je suis partis, en disant quand même « merci » et « au revoir ».
Le soir le ciel était plus encombré que celui de la veille, et les étoiles moins scintillantes. Comme chaque soir, j’essayer d’imaginer des dessins entre elles, mais comme chaque soir, les figures que j’inventais n’avaient de formes que dans mon imagination. Mais cela importait peu, car, comme chaque soir, c’était moi, Tails’Shadow, le maître des mystères qu’avait à offrir la nuit.



Je suis revenu le lendemain voir Miles, car j’avais envie de mieux le connaître, et aussi de savoir la vraie raison pour laquelle il avait arrêté Sonic dans son élan. Il était alors tôt dans l’après-midi, quand je suis arrivé au portail métallique. Je vis la sonnette, j’ai hésité, j’ai sonné.
Miles ouvrit sa porte deux minutes après, il me dit : « Désolé, j’avais quelque chose sur le feu. »
- Tu n’as toujours pas mangé ?
- Et toi ?
- Non plus.
- Alors j’ai bien fait de t’attendre !
- Comment savais-tu que j’allait venir ?! J’eus un recul, et ouvris grand les yeux.
- Une intuition…
Il ouvrit le portail et me dit d’entrer.
« Mais où sont tes parents ? » lui demandais-je.
- Je ne sais pas, je ne me souviens pas d’eux…
- Toi aussi tu n’as pas de famille ?
- Si, j’en ai une : j’ai Sonic !

_________________
Je suis gentil avec les boulets : ils ont le choix entre le poison, la noyade et l'acide, mais c'est quand même moi qui décide.
Nightmare : La non-réciproque est fausse, on peut aimer la solitude mais cela est alors indifférent du concept de force, ou l'aimer parce qu'on se sent persécuté par les autres et là c'est de la faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foxus
Dictionnaire en Chef


Nombre de messages : 579
Île : Vous attends patiemment sur Prison Island...
Date d'inscription : 10/04/2005

MessageSujet: Re: Solitaire malgré tout   Mer 12 Avr - 21:39

Chapitre 3 : La voix du silence

La conversation allait bon train, et le repas était délicieux,
« Tu es un excellent cuisinier, Tails ! »
- Merci !
- Merci à toi pour ce repas !
quand quelqu’un sonna au portail.
« Tiens, ce doit être Knuckles ! cria Miles, en se précipitant vers la porte.
- Knuckles ? dis-je, qui est-ce ?
Je pus entendre de l’intérieur la voix de Miles disant au nouvel arrivant : « Bienvenue à toi Knuckles ! Je suis content que tu aies pus venir ! »
Je n’entendis pas de réponse. D’ailleurs, je crois qu’il n’y en a pas eu.
Miles revient, avec la personne de couleur rouge que j’avais vu il y avait deux jours, au cours de notre combat. Knuckles, je te présente Tails’Shadow. Tails’Shadow, je te présente Knuckles.
« Bonjour, dis-je en venant lui serrer la main. » Il ne bougea pas. J’ai retiré ma main. J’entendis Miles souffler dans l’oreille à Knuckles : « Aller, sois un peu plus aimable avec lui… » Bien qu’avec difficulté, Knuckles me tendit la main. Je la lui serra.
« Nous avons finis de manger. » dit Miles.
Il me dit : « Knuckles est le dernier descendant de sa tribu, les échidnés. Il est gardien d’une pierre très précieuse, appelée Master Emerald. C’est pour lui une épreuve que de la quitter. »
- Mais alors, que fait-il ici ?
- Il est venu pour faire ta connaissance. C’est un grand ami à Sonic et à moi.
- Je vois…
En fait, pendant que l’on discutaient, lui, moi et Miles, Knuckles n’arrêta pas de me dévisager, ce qui me mis encore plus mal à l’aise qu’au premier jour.
« Au fait, me dit Miles en regardant mes rougeurs, tes blessures, ça va ? »
- J’ai connu mieux, dis-je en me regardant, mais j’ai aussi connu pire…
- Désolé encore… dit-il en rougissant un peu de honte.
- Ca ne fait rien…
Je n’ai remarquer qu’à ce moment là que Knuckles était parti pour se mettre juste à côté de la piscine. Il regardait l’eau d’un air songeur. Je demandai à Miles la permission d’aller le rejoindre, et me suis mis à côté de lui, regardant également l’eau.
Il me dit après quelques minutes : « Je m’inquiète pour la Master Emerald, je n’ai pas l’habitude de la laisser seule… »
- Tu parles d’elle comme d’une personne, lui fis-je remarquer.
- C’est une personne, pour moi.
- Mais elle ne parle pas, non ?
- Ca ne fait rien… pour moi c’est un peu comme la voix du silence.
- Comment ça ?
- En tant que gardien de la Master Emerald, j’ai certains pouvoirs, comme le don de communiquer avec elle par la pensée.
- Hum… moi aussi j’ai un pouvoir… et elle communique ton émeraude ?
- Ce n’est pas mon émeraude, c’est l’émeraude. dit-il sur un ton ferme, en me regardant sévèrement.
Miles, sentant bien que Knuckles était sur le point de s’énerver, arriva en disant : « Qui veut de ma tarte ? » Personne ne répondit. « Tant pis, je vais devoir me régaler tout seul… »
Il repartit, nous laissant à nouveau seuls.
« Pourrais-je la voir un jour ? »
- Quelles sont tes intentions ?
- Pas mauvaises, je te rassure…
- Hm… Mouais si tu veux…
- Merci.
- Au fait, pourquoi t’es tu échappé de l’hôpital avant hier ?
Je ne répondis pas tout de suite. Alors il continua : « Tu avais peur qu’une fois rétablit on te tabasse de nouveau ? »
Je pris une profonde inspiration.
« Aucune idée, je sais seulement que je voulais partir. »
- Et t’as l’habitude de réagir comme ça sur un coup de tête ? Tu me rappelle quelqu’un, tiens…
- Non, mais là j’ai eu peur…
- Peur ? Peur de Tails ? ( Il se retourna vers la maison. ) Il fait pas peur pourtant…
- De Tails, non… De quoi, aucune idée…
- Bon, ça fait rien, passons…
Après quelques minutes, il déclara : « Bon, faut que j’y aille, la Master Emerald m’attend. »
- Attends, j’aimerai venir avec toi.
- Désolé, le prend pas mal, mais je te connais encore trop peu pour te la montrer… Aller salut.
Je le regardai quitter la piscine, puis me suis remis à regarder l’eau. Au bout d’une minute, Miles vient me chercher. « Rentrons maintenant. » me dit-il en mettant sa main sur mon épaule. Je suis resté encore quelques secondes à regarder l’eau, et je le suivis.
« J’aimerais bien savoir comment elle est cette émeraude… » me suis-je dis.
Le téléphone sonna… Miles répondit :
« Allô ?… Ah, c’est vous… Maintenant ? Mais c’est à dire que… Bon, très bien, j’arriverai dans les plus brefs délais… Oui, au revoir… »
Miles raccrocha et soupira. « Je vais devoir te laisser… » dit-il la main encore sur le combiner.
« Ah, hé bien ce n’est pas grave, de toute façon, j’allais justement m’en aller… c’était Sonic ? »
- Désolé, mais je ne peux pas te répondre, c’est confidentiel…
- Ah ? très bien, bon, hé bien, à plus tard alors, hein ? »
- Oui, c’est ça, à plus tard…
Je quittai la maison de Miles. Il est normal qu’après deux jours il ne me fasse pas encore entièrement confiance, mais je me suis sentis vexé, mais quand même pas assez pour le suivre.
Pendant le reste de la journée, j’oubliai quasiment ce coup de fil, et je suis allé me détendre à Emerald Beach. J’aimais bien passer mon temps sur cette plage, ou le sable s’étend à perte de vue. Le ciel n’avait que quelques nuages.
C’est alors qu’un vaisseau sombre l’obscurcit. Je levai la tête, et vis l’insigne ridicule d’ Eggman sur l’un des côtés de l’appareil. « Cette imbécile veut encore une fois conquérir le monde je suppose ? » dis-je. L’appareil stoppa au-dessus de la plage. Des dizaines de robots volants en descendirent, se rapprochant de moi. « Qu’est-ce qu’il me veut l’autre en haut ? » demandais-je aux robots.
Un des robots s’approcha alors à quelques centimètres de mon visage et me dit : « Le docteur Eggman aimerait que vous le serviez de nouveau. Il regrette et vous fait parvenir ses excuses. Il attend votre réponse. »
Je soupira… « Demande à ton docteur depuis quand il s’excuse, et dis-lui que c’est un aliéné mental de ma part. »
- Le docteur a aussi dit que vous n’aviez pas le choix ou sinon… »
- Ou sinon quoi ?
- Ou sinon j’ai l’ordre de vous éliminer. (Le robot sortit une arme)
J’ai souri, en me préparant à attaquer.

Chapitre 4 : J’suis pas un gamin !!!

« Tiens bon, j’arrive !!! » cria une voix dernière moi.
A la vitesse du son, Sonic arriva et détruisit la totalité des robots.
« Ca va ? Il ne t’as pas fait de mal ? »
Pour simple réponse, je dis en m’éloignant: « J’y serais très bien arrivé tout seul ! »
- Ah oui, la fois où l’on s’était battu, c’est vrai que tu avais fait preuve d’une force redoutable, tu m’avais fais une peur plus bleue que moi ! (Il me fit une grimace idiote.)
- Vous étiez trois ! criais-je en me retournant.
- Ils étaient des dizaines ! cria-t-il encore plus fort que moi.
Après quelques secondes, je dis en repartant : « C’est pas la même chose… »
Le vaisseau partit, et Sonic resta derrière moi encore quelques secondes avant de s’en aller, lui aussi, très vexé. Mais que faisait-il là ? Je croyais qu’il avait rendez-vous avec Miles. Mais alors, qui était au téléphone avec Miles ce matin-là ?

Je suis retourné chez Miles. Il discutait avec Sonic dans le jardin, la conversation était visiblement mouvementée… Miles m’ouvrit le portail, et il me dit « Tails’Shadow, tu tombes bien ! Il est tant que je t’avoue : Le coup de fil de ce matin provenait de la Terre ! »
- C’est quoi ça, la Terre ? demandais-je.
- Un monde parallèle. dit Sonic en s’approchant. Shadow, que tu dois certainement connaître, est là bas, et c’est la pagaille… Il a juré de détruire la planète et ses habitants, si on ne lui livre pas Eggman… C’est pour ça que le président nous a appelé.
- Le président de là-bas ? C’est sérieux alors ? demandais-je.
- Oui dis Miles. Malheureusement, trois de nos amis sont là-bas, il faut qu’on aille les rejoindre d’urgence pour les prévenir, ils ne connaissent pas Shadow, et risquent de tomber sur lui sans le savoir. Il sont très forts, mais ne se méfieront pas !
- Oui, on y va, Tails, Sonic et moi. dit Knuckles, arrivant.
- Et pourquoi tu me dis tout ça ? demandais-je à Miles.
- Car nous ne serons pas de retour avant un bon bout de temps !
Après quelques secondes d’hésitation, j’ai déclaré : « Je viens avec vous ! »
Tous répondirent : « Quoi ?! »
- J’ai dis que je venais avec vous ! redis-je.
- Laisse tomber, me dit Sonic, en me mettant la main sur l’épaule. Je la lui retira rapidement.
- C’est pas à toi Sonic de me dire ce que je dois faire ! rétorquais-je alors.
- Tu n’es pas de taille… me dit Knuckles.
- C’est vrai, tu n’a aucune chance, on peut vraiment pas t’emmener avec nous… renchérit Miles.
- Si c’est ce que vous pensez, je vous prouverez le contraire.
- Comme avec les robots tout à l’heure… dit Sonic en souriant.
- Tu ne m’as pas laissé le temps Sonic, si tu n’étais pas arrivé, je les aurais…
- Tu les aurais ?
- Si tu veux vraiment le savoir, faisons un combat !
- D’accord ! répondit Sonic, toujours d’attaque pour un duel.
- Arrêtez tous les deux ! dit alors Miles. Je ne sais pas ce qui s’est passé avec ces robots, mais on n’a pas le temps !
- Tu as raison Tails, allons-y ! dit Sonic.
- Pas si vite… interrompis-je. Vous vous êtes montrés si gentils avec moi que vous aider sur ce coup là, c’est bien la moindre des choses que je puisses faire pour vous. Alors, on le fait ce match, Sonic ?
Sonic me regarda alors droit dans les yeux, comme s’il cherchait à y lire quelque chose d’inscrit.
- J’en ai pour deux secondes, Tails ! Après, tu nous laisseras partir, ok Tails’Shadow ?
- Sauf que je vais gagner !
- C’est pas sûr !

L’on se mit Sonic et moi dans la rue, pour ne pas abîmer le jardin.
« Vas-y, me dit Sonic, montre moi ce que tu sais faire ! »
- D’accord !
J’écartais les bras en direction du ciel, en disant : « Levez-vous vite, orages désirés ! »
(Je n’avais pas besoin de faire tout ça d’habitude, mais je voulais leur en mettre plein la vue)
Sonic et Miles ont rirent alors, pas longtemps, car un nuage noir, sortit apparemment de nul part, se plaça juste au-dessus de nos têtes. « D’où ça vient ça ? » dit Miles.
- C’est son pouvoir, je pense… lui dit Knuckles.
- Son quoi ?
La foudre s’abattit tout autour de moi et Sonic, qui n’en croyait pas ses yeux.
Soudain, un éclair fonce droit sur lui, il l’évita aisément et se précipita sur moi.
« Désolé mon gars, si je te tiens et que la foudre me touche, tu te grilles avec moi ! » il eut un rire.
- Non, c’est moi qui suis désolé Sonic : l’orage… n’est qu’une partie de mon pouvoir…
- Comment ç…
Je lui lança une décharge d’un voltage assez élevé pour le faire tomber. « Suffit ! » dis-je. L’orage se dissipa aussi mystérieusement qu’il était venu. Je tendis la main à Sonic, pour l’aider à se relever. « Alors, je peux vous accompagner ? » demandais-je.
Mais d’un bond, il se remit debout, et il me fit tomber à mon tour. Il me tendit alors la main à son tour. « Ok, tu peux nous accompagner. »

Chapitre 5 : Un problème, Miles ?

« Mais comment allons-nous nous y rendre ? » demandais-je.
- En prenant la porte bien sûr ! répondit alors Sonic. Il se tourne vers Miles et rajoute : « Au fait Tails, on l’a pas utilisée depuis combien de temps ? »
- Aucune idée… nous sommes arrivés.
( Miles appuya sur un bouton, une porte s’ouvrit )
« Par ici… » nous dit-il.
L’on descendit un escalier en rond assez mal éclairé, pour arriver dans une salle de taille moyenne.
« Tails’Shadow, tu l’as depuis quand, ton pouvoir ? » me demanda Sonic.
- Je ne sais pas… depuis toujours. répondis-je.
« Bon, j’espère que ça va marcher… » dit Miles en croisant les doigts. Il appuya sur un bouton d’une télécommande. C’est alors que le grand cercle métallique jaune qui se tenait devant moi se mit à briller. Une lueur jaune/rose en sortit. Elle m’aveugla, puis disparue.
« Euh… » soupira Miles.
- Un problème, Tails ? demanda Sonic.
- Je crois que… attendez, je crois connaître la source du problème…
Il prit un tournevis, ouvrit une partie sur la gauche de la machine, et sortit un objet brillant rouge, couvert de poussière. Il le nettoya, le remit en place, puis referma le couvercle.
« Je vais réessayer… »
Ce fut un nouvel échec : La lueur n’apparut même pas… la machine n’eut d’ailleurs aucune réaction…
« Ah, c’est plus sérieux que je croyais, je vais devoir tout vérifier, j’en aurais au moins pour deux heures, vu l’état de la porte… »
- Ok Tails, dit Sonic, on va t’attendre dehors. »
- Oui, oui c’est ça, attendez-moi dehors… dit Miles, déjà repartit avec son tournevis à tout démonter.
Nous sortîmes alors, Knuckles, Sonic et moi, laissant Miles à son travail.
La conversation qu’entretenaient Sonic et Knuckles ne parlait que de bagarres, je suis donc allé rêver à l’arrière du jardin.
Trois heures après, Miles revient nous chercher…
« Désolé, dit-il, c’était plus compliqué que prévu : Il y avait plusieurs problèmes internes alors j’ai dû…
- Tails ! dit Sonic.
- Oui Sonic ? Ah, euh… oui pardon… c’est prêt…
Nous redescendîmes alors au sous-sol.
« Voilà » dit Miles en appuyant sur le bouton de sa télécommande. Rien ne se passa.
« Quoi encore ?! » dit Miles.
« Oh, mais non, suis-je bête ! » déclara-t-il.
Il mit le même objet rouge et brillant en place, qu’il sortit de sa poche.
« Je l’avais oublié ! Cette fois, ça devrait être bon… »
- T’as intérêt Tails… dit Sonic pour rire.
Miles appuya derechef sur le bouton : La lueur apparut, mais cette fois-ci, elle resta.
« Hourra, j’ai réussi ! » cria Miles.
- Allons-y ! dit Sonic. Il passa devant, suivit de Knuckles, moi, et enfin Miles. Me voici donc partis à nouveau, dans un monde dont je ne connais que le nom…

_________________
Je suis gentil avec les boulets : ils ont le choix entre le poison, la noyade et l'acide, mais c'est quand même moi qui décide.
Nightmare : La non-réciproque est fausse, on peut aimer la solitude mais cela est alors indifférent du concept de force, ou l'aimer parce qu'on se sent persécuté par les autres et là c'est de la faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foxus
Dictionnaire en Chef


Nombre de messages : 579
Île : Vous attends patiemment sur Prison Island...
Date d'inscription : 10/04/2005

MessageSujet: Re: Solitaire malgré tout   Mer 12 Avr - 21:40

Chapitre 6 : Une nuit mouvementée…

Le paysage était différent, ça c’est sûr… Mais il serait trop long de le décrire, de plus, je le trouvais laid… Quelle déception pour moi !
« Bien, maintenant qu’on est sur Terre, on va… » commença Sonic.
- Sonic, dit Miles, il est tard, nous sommes fatigués… Si nous commencions par nous trouver une chambre pour y passer la nuit.
- D’accord, d’accord, trouvons un hôtel…
- Combien as-tu d’argent ? me demanda Miles.
- Euh… de l’argent ?
- Oui, de l’argent ?
- Je n’en ai pas…
- Oh… bon, ben c’est pas grave, on te paiera la chambre.
- Or de questions ! J’ai de toute façon l’habitude de dormir à la belle étoile.
- Mais, l’on doit se serrer les coudes maintenant, parce que nous sommes amis. (Il me fit un sourire)
« Amis ? » C’était la première fois que j’avais un ami.
- Bien sûr.
- J’aime bien dormir dehors pour regarder les étoiles.
- La pollution est trop élevée ici, tu n’en verras pas…
- C’est pas grave…
Je dormis donc à la belle étoile, sur le toit de l’hôtel. Il n’y avait en effet qu’un ciel gris au-dessus de moi. Je ne vis pas d’étoile. Je m’endormis alors sans avoir vu une étoile, pour la première fois de ma vie…
Un bruit me réveilla soudain. Une lueur jaune me frôla. Je n’avais pas vu une telle lueur depuis longtemps, mais c’est comme le vélo : Ca ne s’oublie pas.

« Shadow ! » m’écriais-je.
- Bonne remarque… je vois que tu ne m’as pas oublié…
- Que fais-tu dans ce monde ?
- Je te renvoies la question…
- J’ai demandé d’abord !
- Je ne te répondrais pas…
Il essaya de me faire tomber de l’immeuble. Je me suis alors raccroché de justesse à la gouttière avec mes mains, les pieds dans le vide.
« Alors, petit renard, pourquoi n’utilises-tu pas ton pouvoir pour remonter ? Oh, c’est vrai, la gouttière est en fer, tu ne veux pas risquer la vie de ceux qui dorment dans cet hôtel, ton cœur te perdra…
- Han…Comment savais-tu que j’étais dans ce monde ?
Il eut un petit rire.
« Mais, tu sais bien que je sais toujours tout, Tails’Shadow, et c’est ainsi que… »
- Je… je commence à fatiguer… aide-moi s’il te plaît…
- Comment oses-tu me couper la parole ?! Tu n’as donc pas de muscles ?! Reste là ou remonte !
- Je ne peux pas, tu n’arrêtes pas de me repousser quand j’essais de remonter…
Il rit. J’ai lâché…
Les étages défilent : sept… six… cinq… quatre… trois… deux… un… rez-de-chaussée… lueur bleue… sauvé…
Shadow : « Sonic est ici lui aussi ?! Ah, il est tant pour moi de partir… »
Sonic me demanda si j’allais bien. Je lui répondis que oui, grâce à lui…
Il me dit alors de venir pour le reste de la nuit dans sa chambre. J’ai accepté.

Chapitre 7 : Une rencontre… De Chocs !

J’ai raconté le lendemain mon aventure à Sonic et aux autres.
« Shadow sait donc qu’on est ici… » dit Miles.
- Et apparemment, il est prêt à aller jusqu’au bout… surenchérit Sonic.
- Séparons-nous dans ce cas… suggéra Knuckles.
Tout le monde accepta. Sonic prit au Nord, Miles à Est, Knuckles au Sud, et moi, à l’Ouest.
La mission était la suivante : Trouver les trois contacts, les prévenir, et les rallier à nous contre Shadow, avant que celui-ci ne les trouve.
Au bout d’une heure de marche, je me dis à voie haute : « Mais pourquoi ais-je dis à Tails que je ne voulais pas de boussole ?! Mon sens du magnétisme me sauvera, que je lui ai dis ! Tiens, dans l’atmosphère complètement polluée de cette décharge, et sur cette planète pleine de métal, il m’aide mon sens du magnétisme, il m’aide ! Mais quel idiot ! »
Un nuage noir/bleu se créa soudain devant moi. Je le regardais avec inquiétude…
« Sûrement un autre coup de Shadow ! Mais comment fait-il cela ? »
Le nuage noir s’éclaircit… Je pus distinguer trois formes dans la pénombre. Trois personnes se tenant debout, et apparemment, me regardant. Le nuage ayant disparu, je reconnus les trois contacts de Sonic et Miles. Il y avait d’abord devant un hérisson noir, avec des parties du corps bleue, un renard jaune, presque doré, et une échidné bleue/verte.
« C’est donc toi Shadow ? » me dit l’hérisson.
Je ne répondis pas. Question pitoyable. J’ai haussé les épaules, et je me suis avancé vers eux.
L’échidnée se jeta alors sur moi, en me bloquant au sol. « Pas bouger Shadow ! » me cria-t-elle. Calmement, je pris mon émetteur en main, pour appeler les autres. L’échidnée le cassa d’un coup de poing. « Tu penses vraiment t’en tirer aussi facilement ? » me dit-elle.
- Je crois qu’il y eut un malentendu : mon nom est Tails’Shadow, je suis un amis de la Team Hero, vous devez les connaître.
- Un ami de la Team Hero ? (Tous rirent, sauf moi)
- Ce n’est pas une blague, je suis vraiment avec eux et je suis venus pour vous dire que…
- …Shadow est un danger, je leur ai dit avant que tu arrive. dit Shadow que je vis arrivant alors au sommet d’un tas d’ordure.
Je le regardais quelques secondes, puis le ciel gris. « Mission échouée… » dis-je.
Je fus ligoté, puis jeté dans une caisse en plastique. Pas fou le Shadow…
Deux heures plus tard, l’échidnée vient m’apporter à manger. Elle me dit alors que, lorsque la Master Emerald était sur Terre, elle l’avait gardée avec Knuckles. Pendant ce temps, moi, je réfléchissais à un moyen de lui prouver que je disais la vérité. C’est alors que, juste quand elle refermait le couvercle, une idée lumineuse me parvient. Je lui ai crié dix mots. Elle réouvrit alors tout de suite le couvercle en criant : « Quoi ?! Alors, tu disais la vérité ?! »
Elle me détacha, et m’emmena voir les deux autres. Le renard, croyant que je m’étais échappé et que je détenais son ami en otage, m’envoya un éclair. J’eus juste le temps de répondre par un éclair de même puissance. Mais pourquoi Miles ne m’avait pas prévenu qu’ils étaient si puissants ?! L’énorme explosion provoquée attira alors l’attention du véritable Shadow, qui n’était pas loin. Il arriva, et leurs ordonna de me remettre en cellule, après quoi, ils me jetteraient dans le fleuve d’à côté. « Très bien. » firent alors le renard et l’hérisson. L’échidnée est alors intervenue : « Non, non ! cria-t-elle, il dit la vérité, le vrai Shadow, c’est lui ! » dit-elle en désignant Shadow.
- Mais t’es malade Chaos Knuckles ? Shadow, c’est le renard qu’il y a derrière toi ! dit l’hérisson.
- Faites-moi confiance, Shadoni, JB Tails, c’est la vérité.
Avant même qu’ils aient eus le temps de répondre, Shadow dit : « Tu as eu de la chance jusqu’ici, Tails’Shadow, mais la prochaine fois, ce sera différent, crois-moi ! » Il partit très vite.
« Il y a quelque chose que je ne comprends pas Chaos Knuckles, comment pouvais-tu être aussi sûr qu’il disait la vérité ? »
- Il m’a dit une chose que seul un vrai ami de Knuckles pouvait savoir.
- Et c’était quoi ?
- (Elle se tourna vers moi) Il m’a demandé si j’avais vraiment gardé la voix du silence avec Knuckles…

Chapitre 8 : Rassemblement à la base

« Avez-vous une radio ici ? » demandais-je.
- On l’a pas utilisée depuis longtemps… me répondit JB Tails, en soulevant un vieux drap tout dégueulasse, et je pus voir une carcasse de radio en dessous. Pendant que je tentais de régler sur le canal de mes amis, il me demanda depuis combien de temps avais-je mon pouvoir. Je lui dis que je l’avais depuis tout petit, et lui renvoyai la question. Il m’a dit que lui non, mais que c’était trop compliqué et trop long de répondre précisément. Il m’a juste dit que, avant, c’était un humain.
« Allô, allô ? Ici Tails’Shadow, quelqu’un m’entend ? Allô, allô ? Ici Tails’Shadow, quelqu’un m’entend ? » il n’y eut pas réponse immédiate. J’ai réessayé, en vain. C’est alors qu’une voix dit : « C’est toi Tails’Shadow ? » Je reconnu confusément la voix de Sonic.
- Oui, préviens les autres, je les ais trouvés à une heure de marche à partir de mon point de départ vers l’Ouest, dans une décharge, enfin, c’est compliqué, venez-vite, le temps presse…
- Ce serait trop long de rassembler tout le monde, rejoignons-nous à la base.
- Ok, mais c’est où la…
La communication fut coupée. La radio était morte.
« Et zut ! » m’écris ais-je.
- Ne t’en fais pas, je sais d’où il parlait… fit Chaos Knuckles.
- Tu le sais ? firent moi et les deux autres.
- Bien sûr, souvenez-vous…
- Ah, oui… firent les deux autres.
- Il n’y a pas de temps à perdre, allons-y ! rajouta Chaos Knuckles.
- C’est loin ? demandais-je ?
- Environ trois quart d’heure vers l’est, me répondit-elle.
- Ah, alors j’ai dû passer à côté tout à l’heure…
Au bout de trois quart d’heure, nous sommes effectivement arrivés à la base.
En chemin, Chaos Knuckles m’avait expliquer que, c’était là que, la première fois, leur équipe, la Team Fan, avait rencontré et sauvé la Team Hero.
Sonic était déjà là. Ils se sont salués comme des malades pendant un quart d’heure.
Quand Knuckles arriva, Chaos Knuckles l’attrapa si fort dans ses bras qu’elle manqua de l’étrangler. Quand Miles arriva enfin, nous étions tous les sept au complet.

Chapitre 9 : La capture de Shadow

C’est alors que Miles m’expliqua tout ce que je devais savoir sur Shadow, et que nous mettions au point un plan infaillible contre lui. Trois jours passèrent alors, quand nous lûmes un flash d’information dans le journal local : « Une Chaos Emerald découverte près du lac. Les autorités n’ont pas pus la toucher. Seule une vitesse hallucinante pourra y arriver, car l’Emerald est protégée par un champ électrique, de provenance inconnue. Nous conseillons donc la prudence à tous les passants. » Sonic arriva alors au lac. Shadow était déjà présent.
« Tu veux avoir l’Emerald toi aussi, hérisson bleu ? »
- Très perspicace, et je l’aurais !
- Je suis arrivé le premier…
- Cette Emerald nous appartient !
On va voir ça… Sonic et Shadow ont alors courus les cinq cents mètres qui les séparaient de l’Emerald, ce qui dura un peu plus d’une seconde. Hélas, Sonic trébucha juste quelques dizaines de mètres avant l’arrivée. « J’ai gagné… » dit Shadow.
Il prit un élan, et traversa le champs électrique.
« Maintenant ! » criais-je.
JB Tails lança alors une décharge très puissante sur Shadow.
- Argh !!! cria-t-il. Bien joué, mais c’est pas fini.
Shadow réussit à mettre la main sur l’Emerald malgré la tension qui le traversait, et cria :
« Chaos Control ! »
Il ne se passa rien : L’Emerald était fausse…
« Je… je n’ai pas dis mon dernier mot… »
Il fonça alors sur JB Tails. Heureusement, Shadoni, qui a d’excellents réflexes, créa un nuage de ténèbres autour de lui. Shadow ne savais plus où aller. Il finit par céder sous le choc électrique.
« On l’as eu, tu crois ? » fit Miles à Sonic.
- M’en a tout l’air…
Ah ce moment, Shadow ouvrit les yeux, et partit à une vitesse hallucinante. Shadoni et Sonic partirent alors à sa poursuite. « Tu nous échappera pas ! » cria Sonic.
En effet, Shadow trébucha. Il se mit alors en Spin Dash, et les a semés.
« Non, c’est pas vrai !!! » cria Shadoni.
Ils revinrent vers nous, les mains bredouilles. Heureusement que Miles avait eu le temps de mettre un émetteur sur Shadow !

« Il est dans le Square, nous dit-il, et il ne bouge pas depuis un certain temps. »
Nous allâmes donc le cueillir là-bas. Et cette fois, on l’a eu !

Chapitre 10 : Impossible n’est pas français !

Quand nous repassâmes la porte avec moi, Miles, Sonic, Knuckles et Shadow et que nous sortîmes en dehors de la maison de Miles, nous n’en avons pas crus nos yeux : Des ballons d’Eggman flottaient dans le ciel, et des robots parcouraient les rues. Il lui avait suffit de cinq jours pour conquérir le monde !
« Je ne sais pas comment cet imbécile s’y est prit, dit Knuckles, mais il a réussi ! Oh non, la Master Emerald ! Désolé, je dois vous quitter. Il partit.
« C’est pas croyable… dit Miles, ce vieux fou y est arrivé…
- Nous l’arrêteront, Tails ! dit Sonic, Oui, nous l’arrêteront…
- J’ai des comptes à régler avec lui… dit alors Shadow.
- Toi, le seul compte que tu vas avoir à régler, c’est ta caution pour ta sortie de prison ! lui lança Sonic.

Eggman passa au-dessus de la ville, dans sa forteresse…
« Tails’Shadow, tu peux l’avoir à cette distance, non ? » me demanda Sonic.
- Euh… ben… oui, oui je crois…
- Parfait, moi et Tails amèneront Shadow dans sa prison, en l’amenant dans sa jolie cage indestructible que Tails lui a gentiment bricolé…
- Je… fit Shadow, Que le diable vous emporte !
Une fois qu’ils étaient partis, je déclenchai un orage. L’éclair traversa l’hologramme du vaisseau, et c’est là que je compris : « Nous ne sommes pas sur Mobius, mais sur Cyber-Mobius ! Ce qui implique donc que… Oh non !!! Les barreaux de la cage de Shadow ne sont pas réels eux non plus !!! »

Je me mis à foncer dans la direction qu’avaient prit Miles et Sonic. Je ne retrouvai qu’une voiture dans un fossé, avec, à l’intérieur, Sonic et Miles, sans connaissance. Knuckles arriva.
« C’est pas mon monde, dit-il alors, ici, la Master Emerald est violette, de plus, elle a déjà un gardien. Et eux, qu’est ce qu’il leur est arrivé ? »
- Shadow s’est échappé…
- Il n’ira pas loin.
- Mais je suis inquiet ! Je suis sûr que c’est lui qui a reprogrammé la direction.
Il y eut un court silence, nous nous regardions ensuite en disant en même temps : « Mais alors… » L’on a vite réveillé Sonic et Miles, et l’on a foncé vers la fausse maison de Miles.
Shadow était là, la porte du passage entre les mondes était ouverte. Il voulait la passer et la détruire.
« Si vous vous approchez, nous dit-il, je détruis cette porte… »
- Shadow, je t’en prie, ne fais pas ça ! Ne nous laisses pas ici ! dit Sonic.
- J’en ai rien à faire de vous. Vous me gênez plus que ne m’aider.
- Pourquoi fais-tu tout ça, Shadow ? Tu as du cœur, non ? Si tu nous abandonne ici, Eggman a tout à y gagner ! dit Miles.
- (Se retournant vers la porte) Eggman est venue sur la Terre il y a quelques semaines, pour m’éliminer. Il voulait que celui qui l’avait dupé le paye de sa vie. J’ai décidé de l’éliminer en premier. (Il se retourne vers nous) Et j’ai pas besoin de vous pour y arriver !
- Shadow, c’est impossible : La seule porte pour accéder à la Terre est chez moi, Eggman n’aurait jamais pu y accéder…
- Je paris que tu as eu des problèmes en activant la porte, non ?
- Que veux-tu d… ? Oh non !!! C’est pas vrai, c’est une catastrophe !
- Exact, Eggman est parvenue jusqu’à la porte.
- Shadow, je t’en pris, laisse nous une chance de t’aider ! dit Miles.
- Je n’ai pas besoin de vous…
- Shadow ! cria Sonic.
- ...
- Shadow, dis-je, l’on se connaît, non ? Fais-moi confiance pour l’amour du ciel, tu sais bien que nous sommes à présent dans le même camps !
- …
Nous avons tous crié : « Shadow !!! »
- … Très bien… Retournons chez nous…
Nous repassâmes la porte, ensemble.

_________________
Je suis gentil avec les boulets : ils ont le choix entre le poison, la noyade et l'acide, mais c'est quand même moi qui décide.
Nightmare : La non-réciproque est fausse, on peut aimer la solitude mais cela est alors indifférent du concept de force, ou l'aimer parce qu'on se sent persécuté par les autres et là c'est de la faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foxus
Dictionnaire en Chef


Nombre de messages : 579
Île : Vous attends patiemment sur Prison Island...
Date d'inscription : 10/04/2005

MessageSujet: Re: Solitaire malgré tout   Mer 12 Avr - 21:41

Chapitre 11 : Eggman : une affaire du passé

La nuit tomba, alors tout le monde rentra chez lui. Cette fois-ci, le ciel était couvert de nuages. Les étoiles, je n’en vis pas non plus cette fois-ci. Le lendemain, de bonne heure, Miles, Shadow, Sonic et moi nous avions rendez-vous chez Miles. Knuckles avait dû repartir s’occuper de la Master Emerald. Nous fûmes tous à l’heure.
« Ecoutez le plan, dit Miles, Tails’Shadow nous amènera grâce à son pouvoir dans une cage électromagnétique jusqu’au vaisseau d’Eggman, Je m’occuperai de faire sauter les portes, et vous deux, qui êtes rapides, trouvez Eggman et ramenez-le nous. D’accord ? »
- Euh… Tails, dis-je, je ne sais pas si je serais capable de tous vous maintenir en l’air jusqu’au vaisseau…
- Il faut tenter le coup ! interrompit Sonic.
- Tout le monde est prêt ? Allons-y ! cria Miles.
En effet, mais bien que non sans mal, je pus les transporter tous les trois jusqu’au vaisseau. Une fois arrivé, j’étais lessivé… Miles prit quelques bombes, et fit sauter les portes, ce qui déclencha évidemment l’alarme. « Sonic, Shadow, dépêchez-vous ! » dit Miles.
- Ok, répondirent-ils, avant de partir chacun de leur côté.
Ce fut Shadow qui revient dix minutes plus tard avec Eggman prisonnier, qui lui ordonnait sans arrêt de le lâcher.
Alors, Shadow mit Eggman au-dessus du vide, et lui dit : « T’es sûr que tu veux que je te lâche ?! »
- Ne me lâche pas, ne me lâche pas ! cria Eggman à s’en couper le souffle.
« Shadow, attention ! » cria Miles, alors que l’appareil se mit à trembler.
Shadow lâcha la main d’Eggman. « Nooon !!! » cria celui-ci en tombant.
« Tails’Shadow, qu’est-ce que t’attends ?! Stoppe sa chute, vite !!! » me cria Miles.
- Je ne peux pas, je n’ai pas assez récupéré d’énergie !!!
- Oh non, le malheureux !
Une lueur rouge apparue. Eggman cessa de tomber. Nous nous retrouvâmes dans le passé, environ cinquante ans avant. Nous étions tous dans une salle d’audience. L’accusé était : Le professeur Gerald, le grand-père d’Eggman.
« Vous devez empêcher la suite d’arriver… » dit une voix mystérieuse.
- Quelle suite ? dit Sonic. Tout le monde dans la salle se retourna et nous regarda.
« Désolé… » dit Sonic.
- Je sais de quoi il s’agit… dit Eggman, doucement.
- De quoi ? demanda Miles, également doucement.
- C’est le procès de mon grand-père, lorsqu’il y eut l’accident à la colonie ARK. Il fut condamner injustement…
- A quoi ? demandions nous.
- A mort.

Chapitre 12 : La forme de vie ultime

« Vous devez empêcher la forme de vie ultime d’arriver jusqu’ici et d’enlever le professeur. » dit à nouveau la voix.
- Pourquoi Shadow devrait-il enlever le professeur ? demanda Eggman.
- Cette histoire est tellement vieille… dit Shadow. Mais je suis sûr que je n’aurais jamais fait une telle chose….
Soudain, Shadow eut un flash. « Le Biolizard ! C’est lui qui va venir l’enlever ! Il veut le sauver, le professeur va activer sur l’ARK l’Eclipse Cannon, et c’est là que la planète Terre sera détruite ! »
- Ne raconte pas de bêtises… dit Sonic. Si c’est vraiment du passé, la Terre survivra.
« La Terre ne survivra pas… Elle se transformera en un monde obscur, où le mal dominera ! Si je ne vous avez pas rappelé, à l’heure actuelle, le président serait mort d’un attentat, et la guerre aurait éclaté entre Mobius et la Terre… »
- Encore cette voix… fit Sonic.
Shadow bredouilla quelque chose, où je pus comprendre : « Maria… c’est toi, hein ? »
Je crois avoir été le seul à entendre.
Soudain, il eut un tremblement de terre, et le toit du tribunal s’envola, laissant apparaître une forme obscure… effectivement le Biolizard ! Il enleva le professeur, et lorsque Sonic voulut combattre le Biolizard, une voix bien connue retentit :
« Non, attends Sonic, tu auras besoin de ça !!! » Cria Knuckles, quatre Chaos Emeralds dans les mains, en arrivant dans la salle.
« Et de nous ! » Surenchérit une voix.
Chaos Knuckles arriva, derrière elle, JB Tails et Shadoni, qui avaient les trois dernières Chaos Emeralds restantes. « Sonic, Shadow, attrapez-les ! » ont crié Chaos Knuckles et Knuckles, en leurs lançant les sept Chaos Emeralds.
SuperShadow et SuperSonic, en plus de moi, Miles, Eggman, Knuckles, Chaos Knuckles, JB Tails et Shadoni, ont combattu le Biolizard. « Non, ce n’est pas le Biolizard, c’est le FinalHazard ! » cria SuperShadow. Qu’importe, car ensemble, tous réunis, nous avons combattu… Et nous avons perdu…

Chapitre 13 : Retour au présent

« Oh, nous avons tous survécu… Mais la Terre fut détruite puis transformée, et la guerre a éclatée. Heureusement, un traité de paix put être signé. La guerre cessa, mais le nombre des morts avait malgré tout déjà dépassé les deux cent millions. Aujourd’hui, l’on doit reconstruire nos deux mondes. Cela pour dans un avenir qui n’est ni proche ni si lointain, pour un monde ni meilleur ni moins bien, simplement pour le monde… de demain. »

FIN

_________________
Je suis gentil avec les boulets : ils ont le choix entre le poison, la noyade et l'acide, mais c'est quand même moi qui décide.
Nightmare : La non-réciproque est fausse, on peut aimer la solitude mais cela est alors indifférent du concept de force, ou l'aimer parce qu'on se sent persécuté par les autres et là c'est de la faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eight
--Absent--


Masculin Nombre de messages : 383
Île : Quelque part dans les ruines d'Asgard, en train d'enterrer les morts de cette guerre fratricide...
Date d'inscription : 02/03/2005

MessageSujet: Re: Solitaire malgré tout   Mar 1 Aoû - 0:54

Excellent, mon vieux, excellent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foxus
Dictionnaire en Chef


Nombre de messages : 579
Île : Vous attends patiemment sur Prison Island...
Date d'inscription : 10/04/2005

MessageSujet: Re: Solitaire malgré tout   Mer 2 Aoû - 16:01

Merci, je suis depuis deux ans sur deux autres fics ( j'avance vraiment pas vite ! ), je peux pas dire quand elles vont arrivées, d'autant plus qu'il y en a une que je suis même pas sûr de poster...
J'espère avancer pendant ces vacances...

_________________
Je suis gentil avec les boulets : ils ont le choix entre le poison, la noyade et l'acide, mais c'est quand même moi qui décide.
Nightmare : La non-réciproque est fausse, on peut aimer la solitude mais cela est alors indifférent du concept de force, ou l'aimer parce qu'on se sent persécuté par les autres et là c'est de la faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaos Knuckles
Ancient Islander


Féminin Nombre de messages : 1125
Île : Si, SI, Sonic Islands !
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: Re: Solitaire malgré tout   Mar 5 Sep - 16:56

est-ce que t'as avancé ? ^^

_________________
I AM NAMELESS !
... mon pseudo compte pas >.<

*son d'anneau*... CÉÉÉÉKAAAAA !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foxus
Dictionnaire en Chef


Nombre de messages : 579
Île : Vous attends patiemment sur Prison Island...
Date d'inscription : 10/04/2005

MessageSujet: Re: Solitaire malgré tout   Mer 6 Sep - 15:50

Pas le moiiiins du monde, et dire que sur d'autres forum ils me demandent de faire la voie du weelaby ( sais même plus l'écriture ^^' )... Ce que je peux faire c'est poster le début ( ce que j'ai déjà refait quoi, sinon le reste est terminé mais à refaire ) ?

_________________
Je suis gentil avec les boulets : ils ont le choix entre le poison, la noyade et l'acide, mais c'est quand même moi qui décide.
Nightmare : La non-réciproque est fausse, on peut aimer la solitude mais cela est alors indifférent du concept de force, ou l'aimer parce qu'on se sent persécuté par les autres et là c'est de la faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Solitaire malgré tout   Aujourd'hui à 2:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Solitaire malgré tout
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau JDR : Loup Solitaire en Français
» Stop tout !!!
» LBP2 retardé car tout le monde ne peut pas connecter sa PS3
» Tekilah...Pandawater plus tout frais
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sonic Islands :: Sweet Gardens Island (Cream's Island) :: Livre de contes-
Sauter vers: