Bienvenue sur l'archipel Sonicquien !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Reflexions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Imago
Nouveau voyageur


Nombre de messages : 10
Île : The Staggering Sword 2
Date d'inscription : 25/05/2005

MessageSujet: Reflexions   Sam 9 Juil - 20:01

REFLEXIONS

I -LE BIEN ET LE MAL

Le Bien et le Mal dans notre société sont souvent représentés comme le coté sombre et le coté clair d’une personne ou alors ces mots sont étiquetés sont des actions. Chaque action aura une influence sur ce que l’on va appeler les « jauges » de bien et de mal dans une personne ainsi que sa façon d’agir, de penser, bref, sa philosophie. Prenons quelques exemples d’actions considérées comme bonnes ou mauvaises dans notre société en paix fondée sur l’ordre.

I-1- Les mauvaises actions

Les mauvaises actions sont plus ou moins punies afin d’éviter qu’elles ne se renouvellent. La punition varie selon ce qu’on appelle la gravité de l’acte, dans les cas de mauvaises actions de faible gravité, la punition sera faible, et l’inverse lorsque la mauvaise action est de forte gravité. Dans ce dernier cas, il est possible que la justice du pays intervienne si on ne respecte pas ses valeurs qui sont acceptées par la majorité des humains ou du moins qui sont comprises et appliquées. Bien entendu, une mauvaise action qui n’a pas été remarquée par une personne détenant un pouvoir suffisant pour punir ou créer une liaison vers une personne qui en a le pouvoir (cela peut être le frère qui va dire la mauvaise action aux parents ou alors un voisin qui prévient la police, la seule différence est la gravité) ne peut être punie, loi basique du « pas vu, pas pris ! »
A présent, voyons une liste des mauvaises actions les plus courantes, on les classera par gravité à l’aide d’un niveau de gravité arbitraire, le G.
G1 signifie qu’il s’agit d’une mauvaise action fréquente et rarement punie comme une marque d’égoïsme ou quelque chose provoquant un faible désordre. Ces mauvaises actions-ci sont parfois nécessaires et même souhaitables si l’on veut affirmer son autorité, ou tout simplement pour ce que l’on respecte ses besoins. On peut donc aisément justifier cette mauvaise action.
G2 signifie qu’il s’agit d’une mauvaise action plus marquée comme voler une faible somme d’argent à ses parents, souvent c’est une marque de peur donc un début de progression dans ce qu’on appelle le mal dans notre société.
G3 signifie que la mauvaise action présentée est un délit, c’est à partir de ce grade que la justice à proprement dit commence à intervenir. Ces actions impliquent souvent un faible risque ou une possibilité de risque sur la société comme conduire sans permis. Les actions G3 peuvent être un petit vol dans un supermarché qui implique perte d’argent. La propriété privée étant une valeur de base dans la société, tout vol est considéré comme une mauvaise action.
G4 signifie que la mauvaise action peut mettre en danger la sécurité d’autrui de façon modérée, conduite en état d’ivresse (ivresse modérée), griller un feu rouge ou ignorer un panneau si le risque ne met pas en danger la vie d’autrui. Les actions G4 sont aussi les vols plus importants ne mettant pas en danger la vie d’un humain.
G5 commence à présenter un sérieux risque, les actions G5 peuvent mettre en danger la vie ou la dignité humaine mais jamais y attenter volontairement.
G6 est la gravité la plus haute, celle qui attente à la vie ou à la dignité humaine de façon volontaire et en ayant conscience de ses actes, G6 est le niveau de mauvaise action que la société n’excuse jamais.
Quand je vous disais qu’il était parfois nécessaire de faire des actions G1, c’est parfois pour éviter d’en arriver à plus. Refuser sa partie sombre n’entraîne qu’un renforcement de cette même partie.

I-1-a- L’Homicide Volontaire : G6

L’homicide quel qu’il soit est considéré comme une très mauvaise action car il prive une personne de sa vie qui dans la quasi-totalité des cas ne souhaitait pas mourir. Si elle le souhaitait, ce n’est pas puni de la même manière. Obliger une personne à abandonner pour toujours tous ses projets et tous ses rêves est selon moi la pire chose que l’on puisse faire à un homme car on le prive de tout espoir, sentiment obligatoire pour la survie autant que manger ou dormir. Dans les cas d’homicide, la justice intervient toujours. Il est presque impossible de justifier cette mauvaise action, en cas de guerre, elle est acceptée et peut même être vue comme une bonne action mais les sociétés en guerre ne suivent pas les règles de notre société et accordent moins d’importance à la vie humaine. Ce qui est mal devient bien et ce qui est bien devient mal, cela dépend du point de vue où on se place. Tuer un soldat ennemi au combat est une bonne chose selon la société en guerre mais c’est une mauvaise chose selon le point de vue de notre société. Parfois, pour faciliter le transfert bon/mauvais, on utilise des illusions, ce qu’on appelle de la propagande ou du bourrage de crâne. On crée le besoin de tuer chez des gens qui n’en ont pas. Par exemple, afin de susciter moins d’émotion ou de culpabilité chez les soldats américains au combat, on branche dans les tanks un simulateur qui fait paraître la réalité comme un jeu vidéos, cette illusion permet aux soldats d’oublier qu’ils ont commis des crimes atroces selon le point de vue de leur société d’origine et leur faire rentrer dans la tête que ce n’est plus un crime mais une bonne action tout comme c’est une bonne action de faire un maximum de score dans certains jeux vidéos. Pourtant ils sont conscients de leurs actes…en réalité pas vraiment. Rien que le fait qu’ils soient soumis à cette illusion démentit le fait qu’ils soient entièrement responsables de leurs actes, ils se demandent si ils sont vivants, si ils pourront jamais faire quelque chose de bien dans leur vie, on leur dit : tuez ! Ils se sentiront vivants d’être plus fort que les autres et puis on leur propose, on ne leur interdit pas alors pourquoi s’en priver ? Alors, Mrs.Société, l’homicide volontaire est inexcusable selon vous finalement ?
16h30 : Un soldat crie « Je refuse de continuer ce massacre ! C’est insupportable ! »
16h31 : Un cadavre de soldat est ramassé pour l’enterrer avec les autres déserteurs.
Ce conditionnement tue toute humanité en eux et celui qui la laisse exploser se fait tuer par les autres devenues des machines de combat exemptées de sentiments humains. Des gens comme ça, on les enferme pour les rendre de nouveau humains ou on les tue parce qu’ils ont tué, on n’est pas à un près et puis réparer ses bêtises en lui rendant son humanité, ça coûte cher. Hors de ces cas extrêmes, on tue pour plusieurs raisons, soit on n’a pas été reconnu, accepté ou aimé par la société ou ceux qui la représentent (les parents, le plus souvent) et lorsque la colère sort, elle peut aller jusqu’à l’homicide. Ou alors au contraire, on a été conditionné pour devenir un tueur parce qu’on se sentait accepté, reconnu et aimé en tuant, donc tuer est devenu une bonne action.
Pour « soigner » cette manie de tuer sans s’en sentir coupable, il faut retrouver ses émotions et l’éducation, la reconnaissance et l’amour qu’on aurait dû avoir dans ce rôle de l’être humain qui ne tue pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ts-sonic.forumactif.com
Eight
--Absent--


Masculin Nombre de messages : 383
Île : Quelque part dans les ruines d'Asgard, en train d'enterrer les morts de cette guerre fratricide...
Date d'inscription : 02/03/2005

MessageSujet: Re: Reflexions   Dim 10 Juil - 1:15

Le Bien et le Mal n'existent pas. C,est seulement la société qui a déduit ces choses, pour empêcher les gens de faire des choses qui pourrait la nuire. En réalité, ce discernement n'existe pas, et n'ets présent que dans la tête des faibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foxus
Dictionnaire en Chef


Nombre de messages : 579
Île : Vous attends patiemment sur Prison Island...
Date d'inscription : 10/04/2005

MessageSujet: Re: Reflexions   Dim 10 Juil - 15:48

Tout existe par opposition. On écrit noir sur blanc, car le blanc s'oppose au noir. La matière et l'antimatière, lumière et ténèbres, bien et mal. L'un existe que par contraste à son contraire. Je vais vous conter une petite histoire...

Il était une fois dans le jardin d'un monastère deux moines qui marchaient. L'un deux manque d'écraser un escargot, alors l'autre lui dit "Attention ! et dépose la bête sur une pierre. Il dit alors : "L'escargot est une vie.", mais l'autre rétorque : "Mais il mange nos feuilles de salade !"
Un autre moine passant par là leur propose d'aller voir le Père pour les départager. Commence le premier : "Cette escargot est le fruit de milliers de générations en donnera des milliers d'autre, nous devons le laisser en vie."
La Père hôcha la tête et dit : "C'est vrai, tu as fais ce qu'il convenait de faire."
Mais l'autre intervoint alors : "Mais cet escargot se nourrit des feuilles de salades que notre frère a si durement cultiver, il nous met en danger. Nous aurions dû le tuer."
Le Père hôcha la tête et dit : "C'est vrai, c'est ce qu'il aurait dû convenir de faire."
Alors, intervint le troisième : "Mais leur point de vue sont radicalement opposés ! Comment peuvent-ils tous deux avoir raison ?"
Le Père hôcha la tête et dit : "C'est vrai, toi aussi, tu as raison."

Tout ça pour dire que bien, mal, ne sont qu'en effet une question de point de vue. Je vais vous conter une autre petite histoire ( de moi celle-là ) qui justifie en plus ma neutralité.

La croisade de la lumière gagne des terrains, il ne reste plus que 30% de territoires ténèbres contre 70% de Lumière.
Un neutral, ami avec le chef des lumières, s'interpose et lui dit : "ARrête ! Sinon, tu devras me tuer, la lumière progresse et je soutiendrai donc les ténèbres."
- Je n'ai pas envie de te faire du mal, mais une vie contre l'anéantissement des Darks. Vois-tu, nous les Light préconisant la paix, les Dark sont toujours en train de se battre, laisse-nous passer et il n'y aura plus de violence ni de destruction.
Evidemment, la baguarre éclata, et le neutre l'emporta. Le neutral conduit alors son ami Light sur les ruines qu'il a engendré, lui montrant un paysage d'apocalypse du doigt.
"Voici ce que tu as fais. Tu voulais iradiquer la destruction, et dans ton actre tu n'as fais que la reproduire à grande échelle. Tu voulais iradiquer le mal de la planète, tu n'as fais qu'orphelin et mères en pleurs. Tu voulais un monde de paix et d'équilibre, mais qui es-tu pour prétendre détenir le côté juste ? Est-ce cela, ce que tu appelles la justice ?"
- Tu as raison, mais à long terme la guerre aurait cessée.
- Non, tu as tord ; en faisant le mal l'on ne peut l'arrêter. Tu prétends iradiquer les ronces en en semant les graines. Viens.
Ils entrèrent dans une maison qui n'était plus que ruines. Une mère et ses trois enfants tentaient de reconstruire leur bien. Le Light, prit de compassion, décida de les aider, et les Dark l'en remercirent. Pour conclure, le Neutral lui dit alors :
"Light, Dark, quelle différence après tout ? C'est la même chair sur la peau et le même sang qui coulent dans nos veines. Comment parler de bien ou de mal en étant aveuglé par lumière ou aveugle dans l'obscurité ? Nous sommes égaux, tous membres d'une même grande famille. Nous sommes pareils parce que nous sommes différents. Comment qualifier notre état d'esprit par un mot ? Si les Darks n'existaient pas, les Lights ne seraient pas Light, ils seraient autres, c'est aussi parce qu'il a la lumière du soleil que notre ombre naît. Pourquoi combattre notre ombre, alors qu'elle est nous même ? Il est juste d'accepter autrui. Tu aideras ton prochain, tout comme lui t'aidera un jour. Pourquoi renier ton propre frère ?"

EDIT : Tient, j'en rajoute une :

Un peintre célèbre, commendé par l'église, doit faire un tableau représentant le Bien et le Mal. A une chorale, il voit un choriste très beau, qu'il décide de peindre en tant que Jésus pour représenter le Bien. Mais il ne trouve personne pour faire le mal, symbolisé par Judas. Trois ans plus tard, il découvre un clodos dans la rue ivre, et le peint. Après être sortit de son ivresse, le mendiant voi le tableau et dit :
- J'ai déjà vu ce tableau !
- Où ça ? demande le peintre surpris.
- Il y a trois ans, un homme m'a demandé de poser pour Jésus. J'étais choriste à l'époque.

Moralité : Bien et Mal ont même visage, tout dépend du moment où l'on le regarde.

_________________
Je suis gentil avec les boulets : ils ont le choix entre le poison, la noyade et l'acide, mais c'est quand même moi qui décide.
Nightmare : La non-réciproque est fausse, on peut aimer la solitude mais cela est alors indifférent du concept de force, ou l'aimer parce qu'on se sent persécuté par les autres et là c'est de la faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reflexions   Aujourd'hui à 2:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Reflexions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jouer autour du cataclysme. Reflexions diverses
» Google EARTH & NABAZTAG - Evolution et Reflexions
» [Réflexion] Les pensées de la lune
» Réflexions au coeur de la nuit...[RP libre]
» Réflexion sur la paix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sonic Islands :: Sweet Gardens Island (Cream's Island) :: Livre de contes-
Sauter vers: